• Orbital

J'ai tenté de rendre l’intime universel et de redonner la lumière aux entre-deux


En quelques mots pouvez-vous vous présenter ?

Je m'appelle Zaïna, je suis née en France, j'ai 25 ans. Je suis danseuse. Je chausse du 35, mais je triche, toutes les chaussures que je porte sont du 36 ! Je suis toujours à vélo dans les rues de Chalon-Sur-Saône, ma ville de résidence.

J'ai dansé dans plein d'endroits, Paris, Bruxelles, New-York, le Portugal...

Parallèlement j'ai cumulé beaucoup de boulots : serveuse, vendeuse, intérimaire. Je suis hyperactive, dynamique et rat de feu selon l'horoscope chinois !

J'ai toujours un carnet de voyage sur moi, j'aime décrire les architectures, les rythmes des villes, les histoires des habitants, leurs particularités physiques. Ce socle écrit me permet de construire ma danse au présent, influencée de mes techniques classiques, jazz et contemporaine.


Un carnet qui vous fait voyager ?

Oui dans les souterrains de ce carnet, je questionne aussi ma double identité : qui suis-je selon où je me trouve ? Tantôt française, tantôt marocaine...? car je m'appelle Zaïna Zouheyri. Ça vient du Maroc, des montagnes de l'Atlas, je suis donc arabe aussi.

Mais en fait je me définis plutôt et surtout comme danseuse et chorégraphe !


"Alors c'est vrai ?" est le titre de votre premier spectacle.

"Alors c'est vrai ?" est une déambulation à travers les rues qui permet au public de venir à la rencontre de mes origines. Depuis la France je fantasme le Maroc, j'imagine ses paysages et ses odeurs, les membres de ma famille...

Un coup de téléphone soudain retentit et me fait traverser la frontière pour la première fois.

"...Tout le village est là. Bonjour. Salam...J’entends mon prénom pour la première fois dans sa langue d’origine. Je m’appelle Z, comme vous, comme lui ? Toi ? [...] »

J'aurais pu tout gommer de cette partie de moi, mais que faire quand on nous annonce le décès de notre grand-mère ? Il manquait une pièce dans mon puzzle identitaire...

Tout est allé très vite, trop vite, je ne parle pas la langue, je ne connais pas les codes,

je ne sais pas cuisiner un tajine... Là-bas je suis une française au prénom arabe, ici je suis une arabe "pas comme les autres".

A mon retour en France, j'ai proposé à Anaïs (scénographe) et Manuel (musicien) du

Collectif La Méandre (groupe pluridisciplinaire d'art de rue), de m'accompagner dans

ce projet. Je voulais traduire ce voyage en spectacle de rue mêlant danse, son et images.


Comment avez-vous réalisé ce spectacle ?

J'aurai du commencer la création du spectacle au Maroc. Mais c'est seulement après deux ans de reports, le mois dernier, que nous avons enfin pu nous y produire. Entre temps, "Alors c'est vrai ?" s'est construit depuis la France, autour du récit que j'avais rapporté de mon premier voyage et de ma rencontre avec mes origines.

Quand nous avons enfin pu nous rendre là-bas, cela nous a permis d'enregistrer des conversations, des ambiances, des sons. J'ai ajouté de nouvelles descriptions physiques dans mon fidèle carnet de voyage. Les photos du "bled" sont devenus des aquarelles immenses. J'ai joué le spectacle devant des marocain.es.

Le spectacle est presque terminé, mais nous avons encore plusieurs semaines de travail, notamment pour ajouter la nouvelle bande son au récit, peaufiner la scénographie, dessiner mon futur costume et solidifier le pont qui s'est finalement ré-établi entre France et Maroc...


Votre projet va-t-il voyager ?

Oui j'espère faire voyager ce spectacle dans d'autres villes mais aussi dans les campagnes, en France et au Maroc. Je veux continuer de nourrir ce lien entre les deux.

Je ne suis pas la seule qui ai lutté, ni fait semblant, ni qui aie eu de l’espoir. Mais je n'ai pas abandonné. Avec "Alors c'est vrai ?" j'ai tenté de rendre l’intime universel et de redonner la lumière aux entre-deux.

Pour participer financièrement et soutenir ce projet artistique, n'hésitez pas à contacter Zaïna sur son compte https://www.linkedin.com/in/za%C3%AFna-zouheyri-8b5282104/


Pour en savoir plus : http://lameandre.org/alors-cest-vrai/