Orbital est un fonds de dotation, créé en 2019 et régi par loi du 4 août 2008 de modernisation de l'économie.

  • Orbital

Patricia, l'entrepreneuriat une arme pour changer le monde !

Patricia Zoundi Yao, fondatrice et PDG de Quickcash fait partie des sept femmes de pays en développement reconnues en septembre dernier comme «avocates du commerce électronique au service des femmes» lors de la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement CNUCED, en marge de la 74e session de l’Assemblée générale des Nations Unies à New York.


Ivoirienne Patricia est une entrepreneure dans l’âme « j’aime me décrire, comme une Solutionneuse de problèmes. Intellectuellement curieuse, avec un engagement absolu à apporter mes idées pour améliorer la vie de ma communauté en particulier les populations rurales. En tant qu'entrepreneure, j'aime les challenges. Orientée résultat, je suis capable de mobiliser et motiver mon équipe en vue d'atteindre des objectifs. J'adore réfléchir à des nouvelles idées et les faire vivre. Très passionnée par ce que je fais avec les populations rurales, je reste convaincue que l'entreprenariat est une arme puissante pour changer le monde ! »


Enfant, elle possédait déjà des compétences en leadership. «J'étais déjà un meneur de jeu.  J'ai été successivement représentant de classe, responsable du CVAV (mouvement catholique) et membre d'associations telles que la JEC ». Son père a été une source d'inspiration. "Mon père a commencé sa carrière comme ouvrier agricole et a mis fin à ses activités en tant que dirigeant, chef d'entreprise et diplomate. Un exemple de travail bien fait."


En janvier 2003, elle a commencé son parcours professionnel en aidant son oncle à développer une activité de transfert d'argent (Western Union) auprès d'une banque .  Malheureusement, cette première expérience n'a pas été un succès pour Patricia, qui s'est retrouvée endettée «J'étais en faillite. Je n'avais pas vraiment de vision à cette époque.  Je n'avais pas mis en place les procédures adéquates », admet-elle. "J'ai failli abandonner ..."


Cependant, quelques années plus tard, Patricia a décidé de relever un défi beaucoup plus vaste "Je me suis rendu compte que, dans les zones rurales, il fallait parfois deux jours pour effectuer une transaction. J'ai réalisé que les plateformes de transfert d'argent européennes ne pourraient pas fonctionner dans les régions rurales où il n'y a pas de connexion Internet ou d'électricité… ce sont des luxes pour certaines personnes"


En 2010, elle devient la première femme à créer la société de transfert d'argent QuickCash, qui a commencé avec trois villages. Aujourd'hui, ce réseau de transfert d'argent rural couvre plus de 300 villages. Il est notamment basé sur la promotion du genre pour donner à cette activité un impact social significatif dans les régions les plus reculées du pays. "Les femmes rurales m'inspirent. Leur courage, leur travail acharné, leur potentiel multitâche, leur capacité à se dépasser et à ne jamais abandonner".


Grâce à son courage et à sa gestion, Patricia a enregistré de nombreux succès avec QuickCash. En effet, deux moments en particulier resteront à jamais gravés dans sa mémoire. Premièrement, lorsqu'elle a rejoint le programme Stanford Seed "Faire partie de ce programme de transformation m'a permis de voir les choses différemment.  Entraînement mental authentique. J'ai eu accès à des mentors, à des coaches professionnels et à un réseau important qui m'a permis de rencontrer plus de 700 autres entrepreneurs. Je pensais oui, je peux tout faire. Je me suis lancé le défi d'apprendre l'anglais en un temps record". Deuxièmement, sa participation au GES (Global Entrepreneurship Summit) 2016 «Je n'oublierai jamais la rencontre avec Barack Obama dans la Silicon Valley».


Cela lui a donné encore plus d’ambition «QuickCash a conduit à la création de deux autres entreprises Digital Hub, dans le secteur des technologies financières (les « fintech »), pour permettre aux petits vendeurs d’accepter des paiements mobiles, et Canaan Land une entreprise sociale qui forme les agricultrices du secteur du vivrier à des techniques d'agriculture durable, et leur  permet de gérer leurs productions de manière autonome. Nos produits sont : 0 pesticides, 0 déforestation, 0 gaspillage d'eau et 100% inclusif.

Cela nous a conduit à mettre en place la Farmer Visit School nous avons ensuite créé le groupe Trust pour coordonner les activités des filiales ».


Elle rêve de contribuer à l'émergence d'un monde rural prospère et actif. Je ne doute pas qu'elle atteindra cet objectif. «Pour moi, l'échec n'existe pas», dit-elle, «c'est juste une autre façon d'apprendre».


Sa réussite professionnelle vaut à Patricia Zoundi Yao un certain nombre de récompenses : elle est notamment élevée au grade de Chevalier de l’Ordre national du mérite et obtient le Prix spécial du Premier ministre de Côte d’Ivoire et le Prix national d’excellence de la Présidence de la République.