• Orbital

Valérie militante du langage pèse les mots de l’égalité

Passionnée par la communication et l’écriture, Valérie a commencé ses études à Lausanne avec un bachelor en littérature et cinéma et les a finies à Genève en études genre. Elle s’est alors dirigée vers une carrière en journalisme et communication en multipliant les expériences dans des journaux, des festivals et des associations. Ce qu’elle aime, c’est laisser libre court à sa créativité ; utiliser la vidéo, les réseaux sociaux, le graphisme ou encore ses articles, pour diffuser un message et susciter la curiosité des personnes. Engagée pour l’égalité, elle se passionne aussi tout naturellement pour la culture et les thématiques de société. Valérie Vuille a fondé l'association DécadréE en 2016.


Présentez-nous votre association 

DécadréE est une association qui travaille sur le domaine de l’égalité dans les représentations. Nous travaillons donc sur la langue, les images, les médias ou encore les publicités. Nous avons un web-journal, où nous diffusons des articles avec une perspective genre, nous avons des formations sur l’écriture inclusive et la communication inclusive, des formations aux journalistes sur l’égalité dans les médias ou encore une exposition sur les stéréotypes dans les images. Nous faisons une veille médiatique, nous réagissons aux articles problématiques, mais surtout, nous ouvrons le dialogue avec les journalistes et nous faisons des formations sur la question. »


Pourquoi ce projet ?

Nous partons d’un constat la presse est parfois choquante lorsqu’il s’agit de parler d’affaires de viol ou de violences conjugales. Que cela soit par le traitement ou par le choix des sujets, les médias restent majoritairement inégalitaires. Ils réaffirment des stéréotypes liés au genre mais également à l’ethnie et à tout autre facteur de discrimination. Les médias sont un instrument extrêmement puissant. Ils influencent notre connaissance et notre vision du monde en choisissant les informations qu’ils estiment légitimes et la façon de les traiter. Une société plus égalitaire passe donc par un changement global au niveau des médias et une prise de conscience du point de vue que diffuse le/la journaliste. 


Face à cela, l’association DécadréE a décidé de réagir ?

Oui et de travailler en collaboration avec les journalistes afin de construire des outils pour créer ensemble des médias plus égalitaires. L’association est en effet consciente que les inégalités ne sont pas le fruit d’une seule main, mais de mécanismes complexes. Un article n’est pas le travail d’un journaliste, mais d’une rédaction, d’unE rédacteurTRICE en chef et même d’une mise en page et d’une correction. Il s’agit ainsi de mettre en place une démarche constructive pour comprendre et contrer ces mécanismes. L’association a deux objectifs principaux :

- proposer des articles égalitaires et rendre visible les initiatives non discriminantes ;

- réfléchir et débattre sur la manière de créer un journalisme égalitaire.

Ces impératifs et ces difficultés, DécadréE les confronte grâce à son webjournal. Tous les cinq jours, les rédacteursTRICES de DécadréE proposent un article égalitaire. Ils/elles lisent alors l’actualité avec une grille d’analyse « genre » ou proposent une plateforme de visibilité pour des initiatives et des sujets liés à ces thématiques. Avec des réunions ou encore des événements/débats en complément, l’association veut ensuite partager ses expériences et construire une réflexion et des outils.

Par le biais de ses différentes activités, DécadréE espère ainsi pouvoir faire évoluer les médias et participer à créer une société plus égalitaire. Rendez-vous donc sur www.decadree.com pour découvrir les articles. Par ailleurs, les séances de rédaction sont ouvertes à touTEs celles/ceux qui souhaiteraient écrire d’une manière égalitaire, il suffit d'écrire un mail à decadree@gmail.com.




Orbital est un fonds de dotation, créé en 2019 et régi par loi du 4 août 2008 de modernisation de l'économie.