top of page
  • Photo du rédacteurOrbital

Un fort sentiment de liberté m’envahit


Voilà 6 ans que vous avez créé votre projet, pouvez-vous nous raconter son histoire ?

J’ai fait des études supérieures pour exercer le métier de dessinateur-projeteur en bureau d’étude. Je souhaitais une profession avec une forte composante technique et j’aimais l’idée de participer au processus de conception. J’étais salariée dans une entreprise de fabrication de menuiseries dans la région nantaise et je concevais des pièces industrielles sur ordinateur. J’aimais les aspects techniques de mon travail en bureau d’étude mais je ne parvenais pas à m’adapter au travail de bureau, je m’ennuyais terriblement. Je ne supportais plus de passer une journée entière sur une chaise devant un ordinateur et je ne trouvais pas ce travail assez varié. Au fil des mois, j’ai perdu ma motivation et je n’étais plus du tout heureuse au travail. J’ai donc décidé de tout quitter pour me reconvertir. Ancienne sportive de haut niveau en planche à voile, je me suis rendu compte que j’avais besoin de travailler en extérieur et de me dépenser physiquement. 


A quoi rêviez-vous ?

Je rêvais de travailler en hauteur depuis toute petite (je voulais être laveur de carreaux !) et la couverture s’est imposée à moi comme une évidence. 


Et de créer une entreprise de couverture ?

J'ai été salariée pendant 6 ans. C'est après la naissance de ma fille que j'ai décidé de franchir le pas et de créer mon entreprise de couverture. Mes études supérieures et mon ancien métier m’ont permis d’obtenir un bagage technique et scientifique qui fait ma force au travail. Je suis très fière de mon parcours et je ne regrette pas ma réorientation. Mon entreprise existe depuis maintenant 6 ans, elle a grandi, maintenant nous sommes 10 dans l'entreprise.


Vous aimez toutes les facettes de votre métier ?

Oui j'aime vraiment mon métier. C'est un métier très varié concernant les matériaux mais également concernant les chantiers : bardage, ramonage, couverture, zinguerie. Chaque chantier est différent avec un client et un lieu différent.


Pour mener à bien votre projet quel a été l'apport de REC, le Réseau des Entrepreneurs Citoyens ?

REC m'a permise d'avoir plus confiance en moi grâce aux séances de coaching ainsi que de pouvoir développer de nombreux outils de travail qui me facilitent la vie au quotidien et du coup apporte de la sérénité. Et on se sent moins seule dans ce monde de l'entreprenariat. 


Vous auriez un message à transmettre à toutes celles qui voudraient entreprendre ?

Pour toutes celles qui voudraient entreprendre je leur dirais de ne pas hésiter et foncer. Être entrepreneuse, ce n'est pas de tout repos mais je ne reviendrais pour rien au monde en arrière. Pour moi, chaque jour passé sur un toit est un voyage dans un pays libre. Être couvreur, c’est prendre de la hauteur pour observer la vie, celle d’en bas que d’aucun rêve de voir d’en haut. C’est grimper dans un monde en lévitation, presque irréel. Là-haut sur le toit fièrement perché, un fort sentiment de liberté m’envahit.


En savoir plus sur l'entreprise de Maeva https://scaer-couverture.bzh/

Comentarios


bottom of page