• Orbital

Ensemble, prenons notre juste place et avançons.


Déborah, pouvez-vous vous présenter ?

Je m’appelle Déborah Glohr, je suis lyonnaise et très attachée à cette ville d’adoption, où j'ai pu me réaliser personnellement et professionnellement : j’y ai effectué mes études supérieures, mes 12 années de salariat dans l’industrie et la fonction publique en tant que cadre de la fonction achat. J'ai rencontré de très belles personnes dont mon compagnon... Je dois à cette ville un nombre incalculable de moments de bonheur et je ne me lasse toujours pas d’y parcourir ses rues. Toutefois, la lassitude, c’est dans ma vie professionnelle qu’elle s’était installée.


Quelle a été votre démarche pour changer ?

Au printemps 2020, j’ai décidé de me réinventer, en partant en quête de sens et d’utilité, avec l’envie que cela soit mon carburant au quotidien. On consacre 80 000h de sa vie à son travail, j’ai eu à cœur de croire que je pourrais contribuer aux enjeux de transition de notre société. C’est ainsi que j’ai repris des études à l’Institut Transitions en vue de pivoter vers le secteur de l’ESS et me suis lancée dans la rédaction d’un mémoire sur la solitude féminine.

Ce sujet, je ne le dois pas au hasard, car j’ai pu observer ces 20 dernières années le parcours de ma mère, maman solo par la force des choses, après le décès brutal de mon père. Elle a cheminé dans sa vie avec beaucoup de force et de courage, mais souvent avec difficulté en tant que femme seule. Bien sûr, son histoire me touche parce qu’il s’agit de ma mère, mais surtout parce que je suis une femme. Et nombreux sont les écueils et les inégalités qui jalonnent notre parcours. Nombreuses sont les fragilités que nous développons et qui sont invisibilisées parce que nous avons la chance - et c’en est une - d’être insérées socialement. Est-ce pour autant normal que nos besoins ne soient pas adressés ? Alors tant qu’à remettre en question mon parcours et sortir de ma zone de confort, j’ai aussi décidé d’agir dès à présent, en créant sur Lyon l’association Le Cocon Solidaire. Sa vocation est d’accompagner les femmes confrontées à la solitude et l’isolement, en vue de les aider à recréer du lien et se remettre en mouvement.


Le Cocon Solidaire, c'est donc une histoire de cœur ?

C’en est clairement une, d’ailleurs, celui-ci est symbolisé dans notre logo car il s’agit de l’organe de vie et du siège des émotions. Il rappelle aussi, lorsqu’il s’échange et se partage, comme c’est le cas ici entre deux mains féminines qui se le transmettent, la générosité d’offrir et de recevoir.

Le Cocon Solidaire, c’est une association ouverte aux femmes, de tous les âges et horizons, avec ou sans enfants à charge, qui souhaitent partager avec nous des valeurs fondamentales, dont le respect, le partage et la bienveillance. Nous sommes convaincus que ces ingrédients contribuent à créer un esprit de communauté, permettant à chacun de se découvrir et de découvrir l’autre.

Cette association se veut être une bulle de bienveillance, indispensable pour que les femmes puissent se délester de leurs vulnérabilités pour accueillir leur plein potentiel de développement et d’épanouissement. Car nous souhaitons leur offrir un environnement propice à leur émancipation, personnelle et professionnelle.

A notre sens, ce sont des choses possibles par la création d’une communauté de femmes permettant l’échange et l’entraide, la programmation d’événements et d’activités leur offrant des prétextes à la rencontre, et à terme, la création d’un lieu ressource… Où l'on pourrait même habiter. Car nous sommes persuadés que le vivre-ensemble est un levier formidable à la réalisation de soi, et des autres. C’est pourquoi nous avons à long terme le projet d’une résidence qui combinerait un habitat partagé en mixité choisie, et un tiers-lieu, ouvert à tous, qui soutiendrait en toile de fond les besoins essentiels et droits des femmes (voir les esquisses du pré-projet par l’agence De + Belle Architecte).


Où en êtes-vous actuellement ?

L’association, après plusieurs mois de réflexion, a été créée début mai. Elle rassemble un collectif d’une douzaine de bénévoles (issus des métiers du social, de la santé, de l’enseignement et de l’urbanisme également). Côté actions, nous avons réalisé plus d’une cinquantaine d’entretiens terrain et avons tenu les premiers événements pilotes. Le tout nous a permis de recueillir des besoins et attentes auxquels répondre.

Nous sommes donc dans une phase très enthousiasmante mais délicate de transformation de l’engouement des personnes vis à vis de ce projet, en engagement concret, par la prise d’adhésions. Car jusque-là, nous avons suscité l’intérêt d’environ 500 personnes, et ce projet n’aura pas de sens sans elles.

D’autant plus qu’une formidable programmation d’événements et d'activités a été pensée pour elles, et grâce à elles ! Celle-ci s’articule autour de 3 temps mensuels pour :

1. Faire ensemble : balades urbaines ou en pleine nature, temps café… des moments simples de convivialité.

2. Apprendre & Agir ensemble : ateliers basés sur des méthodes d’intelligence collective ou de pratiques narratives, permettant de venir nourrir l’estime de soi et susciter le prochain petit pas à réaliser dans sa vie

3. Réfléchir ensemble : talk, brainstorming… Les formats seront divers mais viendront alimenter, par l’intervention d’un.e invité.e, nos réflexions sur des thématiques touchant aux besoins et droits des femmes : santé, famille, travail, logement...


Comment souhaitez-vous faire participer les adhérentes ?

Nous aurons à cœur de rendre nos adhérentes auteures et actrices de cette programmation. D’une part en les questionnant régulièrement sur son contenu, et d’autre part en leur permettant d’en être elles-mêmes animatrices. Car ces femmes, souvent en situation de repli et de perte d’estime, occultent leurs talents. Nous les aiderons donc à les ré-identifier et surtout, les valoriser, en les accompagnant à la mise en place d’événements leur permettant de partager leurs expériences, leurs savoirs auprès du reste de la communauté.

Enfin, nous sommes à la recherche de nos futurs partenaires et mécènes, capables de nous accompagner au développement de ce projet, par la mise à disposition de locaux, de financements ou de prestations de services. Si vous êtes cette personne, contactez-nous !


Quels messages souhaitez-vous transmettre aux femmes ?

Vous n’êtes pas seules, nous sommes toutes reliées d’une façon ou d’une autre malgré notre diversité. Et surtout, vous êtes bien plus fortes et bien plus riches que vous ne le croyez. Malgré les difficultés que vous avez connues, les fragilités qui vous ébranlent. Ensemble, prenons notre juste place et avançons.

Pour en savoir plus sur l'initiative de Déborah :

Rendez-vous sur HelloAsso, sur Facebook ou Instagram